Les vignoble de la vallée de la Loire s’étendent sur les rives du fleuve du même nom et de ses affluents, du Massif central jusqu’à l’Océan. Sur un aussi long parcours, les conditions de production, la nature du sol, le climat et l’encépagement sont différents. C’est ce qui explique en partie, la diversité des vins du Val de Loire. On y trouve une palette de vin très complète : blancs liquoreux, moelleux, vins secs, effervescents, rouges légers ou corsés. Des appellations connus du monde entier et des appellations connus des seuls initiés.

Sébastien David

Sébastien David – Saint-Nicolas-de-Bourgueil

Saint-Nicolas-de-Bourgueil
Indre et Loire

Sébastien David est vigneron dans la Loire sur Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Il représente la 15 e génération de vigneron sur le domaine et cultive 15 hectares de vignes de cabernet franc sur…

Mode de culture :
Biodynamique
Biologique
En savoir plus
Terre de l'élu

Terre de l’élu – Charlotte et Thomas Carsin

Saint Aubin de Luigné
Maine-et-Loire

Terre de l’élu, anciennement le Clos de l’élu, se trouve à Saint Aubin de Luigné, en plein cœur de l’Anjou Noir. Après une première carrière dans la biologie marine, Thomas…

Mode de culture :
Biodynamique
Biologique
En savoir plus

Histoire du vignoble de la vallée de la Loire

La vigne existait sur les rives de la Loire avant l’invasion de la Gaule. Les Romain envahirent cette région vers l’an 22 après J.C. D’après la légende locale, ce serait saint Martin et ses disciples qui auraient effectué les premières plantations vers l’an 380  l’époque où a été fondée l’Abbaye de Marmoutier près de Tours. La vigne prospéra et se répandit vite mais à partir du XIIIe siècle elle se réfugia sur les coteaux où elle produisit des vins d’une qualité supérieure. Ensuite, l’expérience montra que les vins rouges étaient meilleurs, car plus alcoolisé et plus colorés sur les plateaux argilo siliceux tandis que les terrains calcaires ou silex convenaient mieux aux cépages blancs qui donnaient des vins plus capiteux, plus parfumés et plus doux.

Les terroirs de la Loire

La richesse naturelle de ce pays est due à la douceur du climat et à la luminosité du ciel. Ensuite c’est l’érosion des eaux qui a sculpté le paysage de cette région : la craie d’Orléans jusqu’au-delà de Saumur, les dures roches de schistes, de gneiss et de granit d’Angers à Nantes. Les pentes calcaires ou siliceuses exposées au soleil et abritées du souffle où s’installèrent les vignes blanches. La vallée de la Loire se trouve à la limite septentrionale de la culture de la vigne. L’influence océanique élève la température en hiver et tempère les chaudes journées estivales. Ce qui permet d’utiliser des cépages peu résistants au froids, qui donneront des vins légers, vifs et nerveux. Cette influence climatique limite l’étendue du vignoble le long des cours d’eau.

Les appellations en Val de Loire

Les appellations de la Vallée de la Loire sont nombreuses et la longueur de cette région fait qu’on peut difficilement parler d’unité viticole. Nous allons donc parcourir les différentes régions que regroupe la Loire de l’amont vers l’aval pour les regrouper en plusieurs zones bien distinctes :

  • Les vignobles du centre : ces vignobles comprennent les régions viticoles suivantes : les côtes du Forez, la côte Roannaise, Saint Pourçain, les côtes d’Auvergne, le Berry, le Nivernais.
  • Les vignobles de Touraine où cohabitent grands vins blancs secs et liquoreux, ainsi que grands vins rouges avec les appellations comme Saint-Nicolas de Bourgueil ou Chinon.
  • Les vignobles de l’Anjou et du Saumurois : avec les vins de Saumur, Savennières, Bonnezeaux, des Quarts de Chaume, des coteaux d’Aubance et bien d’autres…
  • Les vignobles du Pays Nantais, la fin du cours de la Loire, région qui englobe les vins du pays Nantais et du muscadet.