Les vignobles de Provence et de Corse s’étendent plusieurs départements. Les vins de Provences sont produits sur celui des Bouches-du-Rhône, des Alpes-Maritimes et celui du Var. Le vignoble couvre une superficie de 100 000 hectares alors qu’avant le phylloxéra, il en occupait le double. La Corse produits des vins rouges, rosés et blancs. Ils sont produits dans toute l’aire d’appellation mais c’est surtout sur le sillon central de l’île que l’on produit le plus.

Domaine Milan

Domaine Milan

Saint-Remy-de-Provence
Bouches-du-Rhône

Le domaine milan est issu de la rencontre d’une montagne “les Alpilles” et d’un climat particulier, créant une déclivité propice à une originalité de terroirs et par une climatologie exceptionnelle…

Mode de culture :
Biologique
En savoir plus
Domaine Mondange

Domaine Mondange

Ghisonaccia
Haute-Corse

Le domaine Mondange est conduit par la famille Mondange qui est propriétaire de 45 hectares de vignes plantées sur la plaine de Ghisonnaccia, dans le piémont du Fium’Orbu. Historiquement, Jean…

Mode de culture :
Raisonnée
En savoir plus
Nicolas Mariotti Bindi

Nicolas Mariotti Bindi

Torra
Haute-Corse

Nicolas Mariotti Bindi s’est installé en 2007, depuis il cultive en agriculture biologique un domaine de 15 hectares. Chaque parcelle de vigne est travaillée de manière à produire un vin…

Mode de culture :
Biologique
Certifié Bio
En savoir plus


Historique de ces régions viticoles

L’histoire de la Provence et de la Corse s’accorde avec l’histoire de la vigne en France à quelques détails près. D’abord, ces régions ont vu la vigne se développer bien avant l’arrivée de l’empire Romain en Gaule. Ce sont les Phocéens, les bâtisseur de Marseille qui ont amené la culture de la vigne et de l’olivier en Provence et sur l’île. Puis plus tard quand les Romains arrivèrent sur ces deux contrées, ils n’avaient plus qu’à mettre en place leur organisation agronomique pour parfaire le travail déjà en place. La Corse a ensuite suivi le pas de l’Italie, à laquelle elle était rattaché via la république de Gênes. Cette république venda ensuite l’île en 1758 à la France ce qui a impacté la construction de l’identité de ses vins à cause des besoins Français. De nombreux cépages du continents ont alors été plantés sur l’île par souci de rendement mais cela entacha considérablement l’identité des vins de Corse. En plus de cela, quand la France a perdu l’Algérie elle s’est tourné vers la Corse pour cultiver les raisins servant à produire les vins de coupage… Mais heureusement ces pratiques ont disparu à partir de 1990.

La Provence et la Corse, des terroirs bien distincts

La Provence se situe au sud de la Vallée du Rhône et les vins sont produits sur 3 départements : les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes et le Var. L’ensemble de ce vignoble bénéficie d’un climat qui lui est propre : le climat provençal ! Cela représente 2700 heures d’ensoleillement par ans, favorisant ainsi le maturation du raisin, complété par une faible pluviométrie favorisant la vigne qui aime les terroirs secs. La région viticole provençale est à diviser en trois formations géologiques principales : le Bord de Mer avec des sols résultants de la dégradation des schistes mêlés à différents débris minéraux. Ensuite le long de la voie ferrée, une plaine constituée de grès de couleur rouge foncé qui a donné naissance à des sols argilo-siliceux, riches en sel. Et enfin le sol d’origine calcaire, c’est la plus grande partie du vignoble, souvent associé à de l’argile dans des proportions variables.

La Corse a bien évidemment son climat bien particulier lié à l’influence maritime comme à l’influences des montagnes. Peu de pluviométrie et un ensoleillement record pour la France, sans oublier le vent régulier qui ventile la vigne et la prévient contre les maladies cryptogamiques. Le vignoble est implanté sur tout le tour de l’île, avec un petit secteur qui se trouve à l’intérieur des terres. La diversité des terroirs et à l’image de la complexité de la région, on trouvera des coteaux granitiques entre Calvi et l’île Rousse, des terroirs de schistes, argiles, calcaires et de granites sur l’appellation Patrimonio et les terroirs méridionaux de Figari…

Les appellations de la Provence et de la Corse

La Provence produit plusieurs appellations d’origines contrôlées avec toutes des identités bien distinctes :

  • Bandol : dont la renommée n’est plus à faire, appellation d’une superficie d’environ 600 hectares elle se situe essentiellement dans le département du Var en bordure de mer à l’ouest de Toulon.
  • Cassis : une belle appellation située aux portes de Marseille. C’est le port de Cassis qui a donné le nom au vignoble qui produit vins blancs, rouges et rosés sur les 200 hectares de l’appellation.
  • Bellet, sur le territoire de Nice à une altitude de 250 mètres environ, microclimat particulier favorable à la culture de la vigne. Toute petite production pour une toute petite surface de 50 hectares de vignes. C’est une appellations assez confidentielle…
  • Palette : Encore une appellation minuscule, d’une trentaine d’hectares située dans les Bouches-du-Rhône et produisant vins rouges, blancs et rosés.
  • Côtes de Provence : le vignoble s’étale sur les contreforts des Alpes et surplombe la mer Méditerranée. Même si le rosé représente 80% de la production, on y produit également vins rouges et vins blancs.

La Corse a elle aussi plusieurs appellations qui se situent principalement sur le pourtour de l’île avec une petite exception dans les terres. Mais les appellations de Corse sont plus lisibles et plus faciles à comprendre. L’appellation régionale est « vin de Corse » ou « Corse » qui peut être suivi par des dénominations géographiques comme : Calvi, Coteaux du Cao Corse, Figari, Porto-Vecchio ou Sartène. On ajoutera à cela l’appellation « Muscat du Cap Corse » qui comme son nom l’indique est sur le Cap de la Corse, c’est-à-dire tout au Nord, on y produit des vins doux naturels. Il y a ensuite l’appellation Ajaccio, bien connu dans la culture commune, qui s’étend sur 260 hectares de vignes et qui bien sûr se situe autour de la ville d’Ajaccio. Et enfin, l’appellation Patrimonio avec ses 410 hectares de vignes et son encépagement des plus original.