Les vignerons

Domaine des Gandines, Famille Danachet

Clessé
Saône et Loire
Le domaine des Gandines est un domaine qui perpétue la tradition de transmission Bourguignonne depuis 1925, sa date de création. Aujourd'hui c'est Benjamin et Florent Danachet qui sont à la tête de du vignoble des gandines, une exploitation familiale depuis 4 générations. La création du domaine voit son origine dans l'acquisition de la première parcelle sur le climat exceptionnel "les Gandines". Depuis, ce sont donc quatre générations qui se sont transmis le domaine peu à peu tout en gardant une vision assez singulière de la viticulture.
Région : Bourgogne
Appelations : Viré Clessé, Mâcon Villages, Bourgogne
Vignoble : Bourgogne
Superficie : 14 ha
Mode de culture :
Biodynamique
Domaine des Gandines

Les vins du domaine

Les appellations Viré Clessé, Mâcon et Bourgogne

Le vignoble du Mâconnais est situé dans la partie Sud de la Bourgogne, c’est un vignoble qui a la particularité d’être un peu moins vallonné que ses voisins du Nord, mais cette sous-région du vignoble Bourguignon a quand même une forte identité par ses appellations communales et ses différents climats.

La famille Danachet au domaine des Gandines exploite ainsi de nombreux terroirs réputés du Mâconnais sur différentes communes. Ainsi le domaine nous livre des cuvées sur des appellations d’origines contrôlées comme Bourgogne, Mâcon-Villages ou encore Viré-Clessé. Mais c’est ici que c’est particulier, sur la même appellation communale, le domaine vinifie plusieurs terroirs de Viré-Clessé à part. Il est donc possible de goûter plusieurs personnalité de ce terroir avec le même domaine sur des expressions bien différentes sans oublier le fameux terroir « les Gandines » !

Un domaine conduit en agriculture Biologique et Biodynamique

Le domaine est certifié en agriculture biologique depuis 2009 mais les ancêtres des actuels propriétaires ont toujours mis le vivant au cœur des priorités du domaine et ainsi la famille Danachet n’a jamais utilisé de produits de synthèses, de fertilisants chimique , d’herbicides ou d’insecticides.

D’ailleurs le domaine est travaillé selon les préceptes de l’agriculture biologique depuis l’arrivée de Benjamin Danachet en 2005 mais il ne sera certifié complètement que 4 années plus tard. Le mode de culture va également évoluer pour se diriger vers un mode de culture encore plus exigeant : la biodynamie. Et cela est pratiqué sur l’ensemble du domaine depuis 2012 pour une certification totale du domaine en 2015.

Le domaine n’arrête pas pour autant sa remise en question et continue à effectuer un travail de profondeur en instaurant la traction animale au domaine. Cela permet de moins tasser et de maintenir la vie dans les sols. Car un sol qui vit est un sol bien aéré sur lequel prospère une faune tout aussi riche que la flore. Les sols sont fertilisés à l’aide de matière organique apporté par le biais de compost qui sont produit par le domaine.

Des vinifications sans intrants

Toujours dans une recherche de complexité, de profondeur et d’équilibre, le domaine se tourne naturellement vers une vinification limitant le plus possible les intrants et les interventions. La biodynamie apporte un meilleur équilibre entre les acides et les sucres. Il en résulte des vins avec davantage de profondeur, d’équilibre et de salinité. Et même si la majorité des vins sont élevés en cuve pendant de longs mois, une partie des cuvées se fait toujours de manière traditionnelle en pièce bourguignonne, et une autre en foudre. La majorité des vins n’est ni filtré, ni sulfité.