Les vignerons

Château le Puy – Bordeaux

Saint-Cibard
Gironde
Le château le Puy est exploité par la famille Amoreau, qui s'est illustrée comme pionnière dans l'agriculture biologique et biodynamique. C'est actuellement la 14ème génération de vignerons sur le domaine. Les premiers ancêtres connus vivant sur le site, remontent à 1610. C'est pour cette raison que chacune des cuvées du Château le Puy porte respectueusement le nom d'un aïeul. Le savoir-faire de la famille Amoreau s'exprime à chaque génération par une créativité propre à la connaissance accumulé depuis des siècles. Avec comme ligne de conduite le refus inconditionnel des molécules de synthèses.
Région : Bordeaux
Appelations : Côtes de Bordeaux,
Vignoble : Bordeaux Rive Droite
Superficie : 25 ha
Mode de culture :
Biodynamique
Certifié Biodyvin
Château le Puy, famille Amoreau

Les vins du domaine

De Franc – Côtes de Bordeaux vers une appellation « le Puy »

Depuis la création des appellations Côtes de Bordeaux, le Château le Puy revendiquait ses vins sous cette bannière. Ce qui lui allait bien dans la mesure où l’appellation Franc Côtes de Bordeaux ne fait que 525 hectares et n’entoure que 3 communes. Ça reste une appellation à taille humaine dont le syndicat et l’organisme de défense et de gestion sait communiquer les uns avec les autres. En plus de cela, l’appellation Franc Côtes de Bordeaux peut se targuer d’avoir des parcelles vallonnées sur de beaux coteaux culminant à de belles altitudes, contrairement aux appellations voisines, souvent mieux côtés et sur lesquelles les vignes s’épanouissent en plaine.

Mais la famille Amoreau suit un projet depuis 2011. Elle a déposé un dossier à l’institut national de l’origine et de la qualité pour faire valoir une partie du domaine comme une appellation à part entière. Jean-Pierre Amoreau travaille sur ce projet depuis son plus jeune âge et a attendu d’avoir toutes les informations et études nécessaires avant de faire la demande, étude géologique poussée à l’appui. Mais l’INAO aime prendre son temps, surtout qu’il ne faudrait surtout pas bousculer les traditions archaïques des appellations Bordelais (cf le classement des grands crus classés du Médoc est de 1855 et n’a pas bougé et ne bougera jamais). C’est pour cette raison que le Château le Puy a décidé de sortir de l’appellation pour l’ensemble de ses cuvées. En effet, ils ont bien conscience que leurs vins sont le reflet du terroir propre de le Puy et non pas des standards démodés de l’appellation.

Une culture de la vigne comme elle était pratiqué avant l’arrivée de la chimie

Le château le Puy fait une surface de 100 hectares, mais seule la moitié est destinée à la culture de la vigne. L’autre moitié sert à entretenir un environnement naturel sain. C’est pour cela que sur le domaine on pourra rencontrer des vergers dont les fruits serviront ultérieurement, des pâturages pour les moutons qui aideront à désherber les vignes, des prés pour les chevaux qui vont travailler le sol, des lacs et des haies végétales pour favoriser la population d’oiseaux qui chassent les nuisibles de la vigne… Tout cet écosystème participe à la stratégie de lutte du domaine. En effet, en agriculture biologique et biodynamique on préfère prévenir que guérir, on appelle cela la prophylaxie: c’est toutes les actions qui vont mettre en place un environnement défavorable aux maladies et aux ravageurs. Le bilan carbone de le Puy est négatif, ils absorbent plus de carbone qu’ils en émettent au sein de la propriété, et cela est directement lié aux 100 hectares de végétation qu’ils exploitent.

Château le Puy, des vinifications sans aucuns intrants ni sulfites

Au Château, les vinifications suivent l’état d’esprit qui règne dans les vignes. Et puisque la famille Amoreau se targue de n’utiliser aucun produit chimique sur le domaine depuis 400 ans, c’est la même chose en cave. C’est pour cela que toutes les cuvées vont suivre un principe de dynamisation au moment de la vinification. Les raisins sont bien évidemment ramassés à la main dans des petites caissettes pour éviter toute trituration. Ensuite, les vins seront élevés en barriques expérimentés pour ne pas camoufler le terroir par du bois neuf. Chaque vin est conduit en fonction de sa propre personnalité. Pas de levure de synthèse, pas de chaptalisation et pas d’addition de soufre dans les vins. Il en découle des vins d’une rare élégance et d’une grande profondeur.