Le vignoble de Savoie est du Bugey est une suite discontinue de vignobles. Les vignes sont réparties sur 4 départements : la Haute-Savoie, La Savoie, l’Ain et l’Isère. Autant le vignoble de Savoie se situe entre le Rhône et les Alpes, celui du Bugey est localisé dans le sud du département de l’Ain, au pied des monts du Jura. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces vignobles ne sont pas si élevés. Ils se situent essentiellement entre 200 et 500 mètres d’altitude. En revanche le climat est bien montagnard bien que les éventuels lacs avoisinants certaines des appellations créent un microclimat propice, évitant le gel du printemps.

Dominique Belluard

Domaine Belluard – Gringet

Ayse
Haute-Savoie

Le domaine Belluard est situé à Ayse dans le département de la Haute Savoie. C’est le regretté Dominique Belluard qui en était le propriétaire et vinificateur. C’est lui qui a…

Mode de culture :
Biodynamique non certifiée
Biologique
En savoir plus
Domaine Giachino

Domaine Giachino

Chapareillan
Isère

Le domaine Giachino est un petit domaine familial d’une quinzaine d’hectares en agriculture biologique depuis 2006. C’est un domaine d’une vingtaine d’années situé en plein cœur du parc régional de…

Mode de culture :
Biologique
En savoir plus

Historique du vignoble Savoie-Bugey

Dès le premier siècle, l’on vante les vignobles de Savoie. Les Allobroges, peuple d’origine celte, installé entre le Rhône et les Alpes, utilisaient le vin comme monnaie d’échange. La Savoie est devenue française à partir de la révolution, mais elle n’a été définitivement rattachée à la France qu’après le plébiscite de 1860.

La Savoie est une des rares régions à vendre près de la totalité de sa production sur le marché local. C’est du fait des stations de ski qui drainent énormément de touristes été comme hivers. Touristes qui ne regardent pas forcément la qualité. Et même à bas prix, les vignerons ne s’entêtent pas à rechercher une bonne qualité étant donné que tout se vend. Pourtant, une poignée de vignerons et vigneronnes n’a pas cédé à la facilité et se bat pour préserver une approche plus respectueuse des terroirs savoyards.

Caractéristiques des terroirs du vignoble

La principale caractéristique du vignoble est évidemment son environnement montagnard, qui influe sur deux facteurs essentiels pour la vigne : l’exposition et le climat. Les vignes sont en général plantées sur des coteaux très pentus à des altitudes pouvant variés de 200 à 500 mètres d’altitude. Les sols et sous-sols sont très variés selon chaque aire d’appellation mais on conserve une dominante calcaire. C’est là tout le problème, le vignoble de Savoie-Bugey est tellement éparse qu’il est impossible de le qualifier avec un seul type de sol, de sous-sol, de climat ou d’exposition. Autant sur l’appellation Roussette du Bugey on trouvera des marnes argilo-calcaires, autant sur le vignoble de l’appellation Seyssel on trouvera de la moraines pour les cépages comme l’altesse et de la molasse sableuse pour les cépages molette ou chasselas. Il est donc très difficile de résumer la complexité des appellations et des terroirs de Savoie-Bugey en un petit paragraphe.

Les appellations de Savoie et du Bugey

Les vins de Savoie-Bugey utilisent un langage que l’on ne comprend quasiment que sur place : 23 dénominations géographiques savoyardes  pour 3 appellations d’origine contrôlée. Et surtout, pas moins de 23 cépages qui s’étalent entre lacs et montagnes sur seulement 2000 hectares. Pour l’appellation « Savoie » ou « vin de Savoie » on note les dénominations géographiques suivantes : Abymes ou les Abymes, Apremont, Cruet, Montmélian, Saint-Jeoire-Prieuré ou encore Arbin, Saint-Jean-de-la-porte et encore Ayse… Et à cela s’ajoute encore Chignin, Jongieux, Chautagne, Chignin-Bergeron, Crépy, Marignan, Marin ou Ripaille. Et cela uniquement pour l’appellation « Savoie » ou « vin de Savoie »…

Et pour le Bugey c’est la même chose, l’appellation « Bugey » peut être complété par les dénominations géographiques suivantes : Manicle, Montagnieu, Cerdon (obligatoirement complété par la mention « méthode ancestrale »). Et cette même appellation peut être complété par les indications de cépages : pinot noir, gamay ou mondeuse sous certaines conditions… Autant dire qu’il est compliqué de s’y retrouver