BEAUJOLAIS NOUVEAU 2021

Publication du 13 novembre 2021

Comme tous les ans, le 3-ème jeudi du mois de novembre, nous fêtons le Beaujolais Nouveau et les vins primeurs !

Mais avant de parler des beaux jus sélectionnés cette année : retour sur cette pratique vielle de plus de 50 ans !

Cette fête prend son origine en dans les années 50. A cette période, un arrêté parait dans le Journal Officiel de la République Française. Celui-ci annonce que les vins issus d’appellations d’origines contrôlées ne peuvent plus être commercialisés avant le 15 décembre. Suite à cela, on assiste à une véritable déferlantes de réclamations de la part des syndicats viticoles.

Le 13 novembre 1951, les syndicats amènent une précision :

« certains vins peuvent être commercialisés sans attendre le déblocage du 15 décembre. »

Journal Officiel de la République Française

Or c’est cette note qui va créer l’appellation que nous connaissons : Beaujolais nouveau. Mais la date de sortie de ces vins primeurs est resté longtemps variable. C’est seulement à partir de 1967 que l’on fixe la date du 15 novembre. Mais elle ne fait pas non plus l’unanimité. D’une part pour des soucis de calendriers : la date est trop proche du 11 novembre (armistice de 1918). Et d’autre part, la date tombait souvent sur des week-ends, ce qui n’encourageait nullement les ventes.

C’est donc en 1985 qu’on arriva à mettre tous le monde d’accord sur le 3-ème jeudi du mois de novembre. Dès lors, un certain engouement se fait sentir : les bars à vins, cavistes et restaurants s’emparent de l’évènement. Et c’est grâce à cet engouement que cette fête est telle qu’on l’a connait aujourd’hui.

Véritable vitrine du millésime et grosse fête internationale du monde du vin : le Beaujolais nouveau !

Cependant, cette mouvance colle un étiquette sur les vins du Beaujolais et sur les vins de fruits au sens plus large. Et cette appellation de vins primeurs dessert un peu les crus de la région. On juge toute la région sur une pratique qui reste anecdotique si on la compare au travail du reste de l’année. Mais le tribunal public suit son cours et les vins du Beaujolais tombent petit à petit en désuétude.

Ce n’est que très récemment que l’on se recentre sur les vins de fruits. En effet les vins trop durs et trop lourds ne séduisent plus. On cherche des vins faciles à boires et à digérer.

C’est sous cet étendard que les vins primeurs vont pouvoir redorer leur image. Puis ce n’est pas seulement le Beaujolais qui en profite car beaucoup de vignerons d’autres régions y voient une opportunité pour distribuer un peu de vin jeune.

C’est pourquoi cette année, nous vous proposons une plus large gamme de vins primeurs.

Du Beaujolais et d’ailleurs…

Nous sommes très fiers de proposer les beaujolais nouveaux de deux vignerons avec qui nous travaillons tout au long de l’année : Christophe Pacalet et Jean-Claude Lapalu .

Deux beaux gamay de fruit à déboucher rapidement (ou pas)

Et en exclusivité : Les frères Soulier sur la cuvée « Prime » qui porte bien son nom.

Un beau casting pour cette soirée que nous attendons avec impatience !

Revenir aux actualités

D’AUTRES ACTUALITÉS QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

BEAUJOLAIS NOUVEAU 2021

Les frères Soulier : Allocation de fin d’année

Le Languedoc : 3 raisons pour lesquelles c’est une grande région viticole